CLEA

  • La socio-esthétique...

    Zoom sur la socio-esthétique

    Encore peu connu, le métier de socio-esthéticienne fait une percée dans le secteur médico-social. Bien loin des instituts de beauté, elle propose des soins esthétiques auprès de populations souffrantes et fragilisées.

    A la charnière du monde hospitalier et social se trouvent les personnes âgées. La perte progressive de leurs facultés, un certain sentiment de désintérêt, de détachement, sont, pour elles, autant de raisons suffisantes de repli sur elles-mêmes.
    Le soin esthétique est une manière de rester présent pour les autres, de prendre soin de soi et de se réconcilier avec un corps qui nous trahit.
    Cette réponse aux situations de perturbation de l'estime de soi, d’isolement social, de fatigue physique et/ou mentale, de douleur aide à la restauration de l’identité et du contact social.

    http://www.pole-emploi.fr/actualites/la-socio-esthetique-pour-une-beaute-retrouvee-@/suarticle.jspz?id=104376

  • Bases physico-chimiques

    Solution :

    Une solution est le résultat d'un mélange homogène de deux ou plusieurs espèces de molécules. Une solution est obtenue par dissolution.

    Il y a une seule phase, le produit sera transparent.  exemples : parfum, lotion...

    On parle de soluté et de solvant : le soluté se dissout dans le solvant. Exemple : eau sucrée : le soluté est le sucre et le solvant est l'eau.

    Ne pas confondre les :

    Solutions :

    - une phase car il y a dissolution

    - aspect : transparentes, limpides

    - 2 types : solutions vraies (ioniques ou non ioniques) et solutions colloïdales.

    et les

    Dispersions :

    Deux phases non miscibles

    4 types : émulsion, suspension, aérosol, mousse,

     

    Catégories : Cosmétologie
  • Prothésiste ongulaire/Stylisme ongulaire

    prothésiste ongulaire 2014, CAP esthétique 2014, autoentrepreneur, création d'entreprise, beauté des mains, manucure

    Un métier aux différentes facettes

    Un métier technique

    Le métier de styliste ongulaire (code ROME : D1208) est majoritairement exercé par des femmes.

    La styliste ongulaire questionne sa cliente sur ses habitudes, ses allergies, ses traitements médicaux (par exemple, on ne pose pas de faux-ongles à une personne diabétique)… Elle tient compte de la morphologie des mains, de la nature de l’ongle… Chaque cliente et ses ongles sont uniques. Elle choisit la méthode la mieux adaptée à sa cliente afin de renforcer l’ongle avec un produit, voire de le décorer dans un but esthétique. La réussite de ce travail repose sur la qualité des produits utilisés et la dextérité de la styliste ongulaire, d’où l’importance d’une bonne formation.

    Voici les techniques principales que toute bonne styliste ongulaire doit exercer :

    1/ L’Extension pour un ongle court ou rongé
    La styliste ongulaire peut coller un faux-ongle en plastique sur l’ongle naturel (une « capsule » ou « tip ») ou apposer sous l’ongle naturel un papier autocollant (appelé « chablon ») qui servira de support lors du modelage.

    2/ Le Modelage
    Il existe 2 types de produits à poser (sur l’ongle naturel, la capsule ou le chablon) qui nécessitent des techniques de pose et des compétences différentes :
    - La résine (méthode « historique » souvent préférée au gel pour la pose de décorations) : application d’un mélange (poudre + liquide) qui se transforme en résine. Cette matière est très modelable et durcit à l’air libre (pas besoin de lampe UV).
    - Le gel (méthode plus récente qui tend à supplanter la résine) : application sur l’ongle de plusieurs couches de gels UV (gel de base, gel de construction et gel de finition) qui durcissent sous une lampe UV.
    La styliste ongulaire doit poser son produit à la stricte limite de l’ongle et des cuticules (qui ne doivent pas être recouverts) afin d’éviter les décollements.

    3/ La French ou French Manucure
    Elle dessine une bande de couleur (généralement blanche) afin de reproduire la démarcation naturelle de la zone de pousse de l’ongle (le bout de l’ongle).

    4/ Le Remplissage
    La pose de faux-ongles (en gel ou résine) nécessite un entretien toutes les 3 à 4 semaines selon la rapidité de la pousse des ongles. La styliste ongulaire doit cacher le vide entre l’ongle renforcé et l’ongle naturel.
    Elle raccourcit les ongles et réduit l’épaisseur du gel ou de la résine par limage (manuel ou
    non) pour préparer les ongles à recevoir de nouvelles couches de gel ou de la résine.

    5/ Les Réparations
    Il s’agit de réparer un ongle ébréché, cassé ou manquant. La styliste ongulaire utilise les mêmes techniques que pour l’extension d’ongle.

    6/ La Dépose
    Lorsque la cliente souhaite arrêter le renforcement de ses ongles, la styliste ongulaire doit enlever les produits :
    - Pour une pose en gel : elle lime le gel et les éventuelles capsules jusqu’à la limite de l’ongle naturel, sans agresser l’ongle (c’est-à-dire sans l’échauffer).
    - Pour une pose en résine : les ongles sont trempés dans une solution qui fait fondre la résine. Les ongles naturels réapparaissent intacts et n’ont pas été abîmés.


    Quelques règles s’imposent pour ce métier :

    Se faire poser des faux-ongles n’est pas un acte anodin : la styliste ongulaire ne doit pas abîmer les ongles naturels de ses clientes et doit respecter un certain nombre de règles.

    Elle doit refuser certaines clientes :
    − Les jeunes de moins de 16 ans : ongles pas assez matures et risque plus élevé de malformation de l’ongle.
    − Les personnes sous traitement médicamenteux aux stéroïdes ou traitement antibiotique prolongé : problème d’adhérence des produits.
    − En cas de maladies de l’ongle (mycose,…) : elle doit repérer ce type d’infection (connaissances acquises en formation) afin d’éviter de contaminer les autres clientes.
    − Les personnes allergiques aux produits.
    − Mais aussi : au-delà du 7ème mois de grossesse, en cas d’intervention chirurgicale proche, dans certains métiers (médicaux, restauration…) etc.

    Elle doit avoir une hygiène irréprochable ! La styliste ongulaire doit, dans l’idéal, attribuer une lime à chaque cliente et désinfecter ses instruments. Elle doit gérer la propreté des instruments et des locaux : nettoyage, stérilisation et élimination des déchets.
    Un limage très abrasif des ongles (pour préparer le modelage), s’il n’est pas bien pratiqué, peut produire des dégâts considérables sur les ongles : ongles plus fragiles et cassants, réduction de la protection naturelle de l’ongle et donc risque d’absorption des toxines des matières chimiques (résines, colles, gels…).
    Une pose d’ongles mal effectuée peut entraîner des mycoses, des déformations de l’ongle, des douleurs lancinantes, des repousses difficiles, des moisissures (lorsque la capsule est mal collée).

    Un métier artistique

    Il existe une multitude de décorations possibles pour les ongles : jeux de couleurs, dessins, strass, stickers… On parle de décorations ou d’« Art Nails ». Les stylistes ongulaires peuvent laisser libre court à leur inspiration, leur imagination et à leur sens créatif. Les décorations personnalisent les ongles : des plus discrètes aux plus exubérantes, elles reflètent souvent une part de la personnalité de la cliente.
    Les prothésistes ongulaires doivent faire preuve d’une grande habileté manuelle car les motifs sont petits et demandent de la précision au moment du tracé. Une bonne concentration et une bonne résistance à la fatigue sont nécessaires. Elles doivent par ailleurs se montrer rapides et réactives pour enchaîner les poses d’ongles. Elles proposent leurs créations et doivent se renouveler pour satisfaire leurs clientes. Elles doivent aussi se tenir très au courant des dernières tendances en matière de mode.

    Un métier de contact

    Pendant le temps de pose (1h à 1h30 environ), la styliste ongulaire discute avec sa cliente. Elle doit s’adapter à chacun et pouvoir aborder différents sujets (la pose d’ongles concerne de nombreuses personnes, de tout âge et de tout niveau social). Une bonne relation avec la cliente, qui est venue pour se détendre, est importante. La styliste ongulaire doit attirer et fidéliser la clientèle : elle doit avoir une bonne présentation, écouter, conseiller.
    Avoir porté ou porter soi-même des faux ongles est indispensable : elle peut mieux parler de ses services, apporter des conseils, comprendre ses clientes. Elle est surtout la meilleure vitrine de son entreprise !
    Elle doit avoir le sens de l’observation et de la psychologie : en observant les mains des clientes, on observe facilement la différence entre des mains ayant une peau soignée et des mains habituées aux travaux ménagers comme la vaisselle, le ménage, la lessive... En développant ce don d'observation, elle pourra s’adapter à la clientèle et proposer des soins adaptés.

    Un métier commercial

    Les produits évoluent vite et les marques sont très nombreuses sur le marché. La styliste ongulaire doit donc être vigilante sur le choix des produits qu’elle utilise : un produit peu cher lui permettra peut-être de proposer des tarifs moins importants, mais si la qualité de ce produit est mauvaise, ses clientes se plaindront et ne feront pas une bonne publicité.
    La polyvalence est requise pour exercer ce métier. En effet, la styliste ongulaire est souvent amenée à être hôtesse d’accueil, vendeuse (prise de rendez-vous, encaissement,…), maquilleuse, etc.
    Lorsqu’elle est à son compte, elle doit, en plus de son activité de prothésiste, gérer ses stocks, choisir ses fournisseurs, faire de la publicité, encaisser l’argent...

    Les conditions de travail

    •     Elle travaille assise toute la journée et penchée sur les mains de ses clientes (entraînant parfois des problèmes au niveau des lombaires, des épaules, des poignets et des doigts). Ses gestes sont répétitifs (appui sur les coudes et les avant-bras).
    •     Il faut avoir une bonne vision de près.
    •     C’est un univers poussiéreux (à cause des ongles limés).*
    •     Le travail s’exerce aussi les samedis.
    •     L’amplitude horaire peut être importante, de 9h à 19h, voire au-delà pour les personnes à leur compte.
    •     Pour les personnes travaillant à domicile : de nombreux déplacements sont à prévoir.

     

    L’importance de la formation

    Pour exercer la profession de styliste/prothésiste ongulaire, il est indispensable de posséder un CAP en soins esthétiques et corporels ou un diplôme ou un titre de niveau égal ou supérieur homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

    Quelques questions à poser pour mieux choisir sa formation

    Voici quelques points à aborder avec l’école ou le formateur (ne le faites pas par téléphone, rendez-vous sur place pour voir les lieux et discuter en face-à-face) :

    - Il est conseillé de vérifier que le diplôme délivré est bien enregistré au niveau V au RNCP.
    - Le formateur indépendant ou le centre de formation doit posséder un numéro d’agrément, indispensable pour la prise en charge de la formation (c’est une déclaration administrative auprès de la Préfecture et en aucun cas un gage de qualité du contenu de la formation).
    - Le contenu de la formation : les techniques abordées, les cours théoriques (santé, hygiène, maladies fréquemment observées…)… Demandez un programme détaillé.
    - La pratique : la durée, le temps sur une main d’entraînement puis sur des vrais modèles (demandez qui se charge de trouver les modèles).
    - Le nombre d’élèves par session et la disponibilité du formateur (le formateur consacre-t-il tout son temps aux stagiaires ou fait-il lui-même de la prothèse ongulaire en même temps sur les clientes ?). Vous pouvez vous rendre au centre en tant que modèle pour observer le fonctionnement du formateur.
    - La durée de la formation et les horaires de la formation. Les formations de 4/5 jours ne paraissent pas suffisantes pour exercer, elles permettent seulement de découvrir le métier, de faire une initiation. Pour exercer, il faut compter au minimum 3 semaines.
    - Le tarif (hors taxe ou TTC ? avec ou sans le matériel ?) et les modalités de paiement (paiement en plusieurs fois).
    - Le matériel et les produits mis à disposition.
    - Les documents fournis pendant et à la fin de la formation (attestation par exemple).

    Tous ces points doivent être établis par écrit dans le cadre d’une convention.

     

    Vous souhaitez vous lancer dans le métier ?

    Mieux vaut le savoir, les débouchés sont peu nombreux et il faut être très motivé si vous souhaitez exercer ce métier.

    Si vous décidez d’exercer à votre compte


    - Choisissez votre statut (auto-entrepreneur, microsociété…) et votre lieu d’exercice (à domicile, en magasin…).
    - Constituez-vous une clientèle : par le bouche-à-oreilles, par la publicité, les prospectus, le démarchage (attention le budget est conséquent et il faut être patient). Et la fidéliser : une cliente revient toutes les 3 à 4 semaines pour le remplissage. 18 mois en moyenne sont nécessaires pour arriver au seuil de rentabilité d’au moins 6 clientes par jour et 2 ans pour avoir un bon rendement. Les prothésistes ongulaires qui réussissent ont 7 à 9 clientes par jour et enchaînent les poses d’ongles toutes les 1h15 environ.
    - Vous devez disposer de fonds pour l’achat du matériel de base : lampe UV, limes, bloc polissoir, pinceaux, capsules, coussin repose main pour le confort de la cliente, aspirateur de table, bâton de manucure, ciseaux et pinces à cuticules, ponceuse, produits (gel ou résine), etc. Prévoyez un budget d’environ 450 à 860€ pour le kit avec les produits, auquel il faudra rajouter le loyer, les charges etc.

    Si vous décidez d’exercer comme salariée

    - Postulez dans des salons de coiffure, des salons d’esthétique, des centres commerciaux…
    - Consultez les offres sur pole-emploi.fr en sélectionnant « prothésiste ongulaire » dans le moteur de recherche.

    Source : http://www.pole-emploi.fr/actualites/le-metier-de-styliste-ongulaire-@/suarticle.jspz?id=70636

  • P.A.O Période Après Ouverture

    P.A.O, période après ouverture, cosmétiques, CAP esthétique 2013,

     

    http://ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-du-marche-des-produits-cosmetiques/Periode-apres-ouverture-PAO/%28offset%29/1

    Période après ouverture (PAO)

    Depuis le 11 mars 2005, conformément au décret n° 2004-1219 du 17 novembre 2004 transposant en droit français la Directive 2003/15/CE, chaque produit cosmétique mis sur marché, comporte sur son récipient et son emballage la mention d’une date de durabilité minimale, annoncée par la mention : “ à utiliser de préférence avant fin …”, suivie soit de la date elle-même, soit de l'indication de l'endroit de l'emballage où elle figure (R. 5131-4 du code de la santé publique)

    La date se compose de l’indication, en clair et dans l'ordre, soit du mois et de l'année, soit du jour, du mois et de l'année. En cas de besoin, ces mentions sont complétées par l'indication des conditions qui doivent être remplies pour assurer la durabilité indiquée.
    L'indication d’une date de durabilité n'est pas obligatoire pour les produits cosmétiques dont la durabilité minimale excède trente mois.
    Pour ces produits, les mentions sont complétées par l'indication de la durée d'utilisation optimale après ouverture sans dommage pour le consommateur (PAO).
    Cette information est indiquée par un symbole représentant un pot de crème ouvert, suivi de la durée d'utilisation (exprimée en mois et/ou années).
    Le symbole à utiliser fait l’objet de l’arrêté du 16 novembre 2004 transposant en droit français la directive 2003/80/CE de la Commission qui établit à l'annexe VIII bis de la directive 76/768/CEE du Conseil modifiée, un symbole indiquant la durabilité d’utilisation après ouverture des produits cosmétiques.

    Catégories : Cosmétologie
  • La cellule procaryote et eucaryote

    Un site pour mieux comprendre.... mais pour le CAP esthétique on suit les consignes du référentiel...

    http://ead.univ-angers.fr/~jaspard/Page2/TexteTD/5TDBioCellL1/1TDComparProEucar/1TDCompProEucar.htm

    1. Définitions

    La cellule est une entité logique : c'est un compartiment cloisonné par une membrane dans lequel sont regroupées toutes les molécules du vivant. Sans cette membrane ces biomolécules seraient diluées dans le milieu environnant.

    Tout être vivant (donc tout organisme) est soit une cellule isolée, soit une association de plusieurs cellules.

    C'est avec l'avènement du microscope que l'on se rendit compte que la cellule est l'unité de base de la matière vivante. C'est à Robert Hooke que l'on doit la première observation d'une cellule d'une mince tranche de liège (figure ci-contre).

    Le concept de cellule a été énoncé en 1838 par Schwann et Schleiden.

    Figure ci-contre : structure microscopique d'une coupe de liège dessinée par Robert Hooke et publiée en 1665 dans son traité "Micrographia".

     

    Cellule de liège

    Source :

    "Rare Books and Manuscripts Division,

    The New-York Public Library ; Astor, Lenox and Tilden Foudations"

    Il existe deux grands types d'organismes :

    Les Procaryotes (du grec, pro, avant et karyon, noyau) sont des êtres unicellulaires, dépourvus de noyau et bordés d'une membrane.

    Le Procaryote le plus étudié est probablement la bactérie Escherichia coli (figure ci-dessous).

     

    Les cellules des Eucaryotes (eu, propre) sont généralement de plus grande taille, avec un noyau bordé d'une membrane.

    Le plus souvent, elles contiennent aussi des membranes internes qui cloisonnent la cellule en y délimitant des organites qui ont des fonctions biologiques spécialisées (figure ci-dessous).

    Ces photographies au microscope électronique donnent une idée de l'échelle de Escherichia coli sur la pointe d'une épingle.

    E Coli microscope

    Source figure : "Biologie moléculaire de la cellule" Alberts et al. (1983)

     

     

    cellule eucaryote

    Source : "Molecular Cell Biology" (2nd Ed.) Darnell et al. (1990)

    Retour en haut de page

     

    Catégories : Biologie
  • Blog en pause ...

    Coucou les filles, le blog est en mode PAUSE.

    Je vous ai souvent recommandé, ici, ou par mail le site  NUCLEUS (le lien est dans la colonne) 

    Continuez à  vous entraîner....

    Commencez le dossier de vente et pas de panique... pensez à réviser les différents statuts d'entreprises...

    Je reviendrai mi mars...

  • Faire de sa passion un métier...

    Les métiers de la mode et de la beauté sont nombreux.  Vivre de sa passion peut paraitre difficile de nos jours... La crise.. et si cette crise justement était une opportunité ? 

    Lorsque les employeurs se font rares et méfiants la solution ne serait elle pas alors, de créer son propre emploi ?

    Mais l'enthousiasme ne suffit pas ! La rigueur et la connaissance du marché local sont indispensables. L'investissement de départ ne doit pas être disproportionné avec les gains escomptés (prudence).

    Pour débuter un statut de micro entreprise ou auto entrepreneur permet de tester les réels besoins.

     

     

    Un article de l'express : http://www.lexpress.fr/actualite/de-nos-jours-peut-on-encore-vivre-de-sa-passion_1129943.html

  • L'heure des révisions est arrivée...

    Prenez les deux livres dont je vous ai déjà parlés (voir photos ci-dessous) et révisez...

     

    vernis orly,collection printemps 2013,cap esthétique 2013,pose de vernis

     

     

    vernis orly,collection printemps 2013,cap esthétique 2013,pose de vernis

     

    ATTENTION

    Pour mieux réviser la technologie des appareils prenez le "nouveau précis "

    Vous devez connaitre par coeur les schémas, tous les schémas... Je suis allée voir sur le lien Nucléus , je n'arrive pas à lesouvrir pour les légender, l'auteur à laisser d'autres apllications... essayer aussi de vous procurer ses livres si vous êtes en retard, ils sont très explicites d'après certaines élèves de la session 2012. De plus, je vous rappelle que tous les schémas et d'autres questions/réponses sur les cours, que vous trouvez ici, tirent leurs sources de cet auteur...

    Je fais un C/C de la page d'accueil sur laquelle vous pourrez commander des livres ,tous niveaux et coiffure et esthétique)

    http://edition.nucleus.free.fr/

    Ne commencez vos révisions que si vous avez terminé votre dossier de vente !

    L'attestation d'UV l'avez vous ?Surtout amusez vous pendant l'apprentissage des techniques esthétiques.

     

     

  • Mode et beauté : les métiers...

     

    Les métiers de la mode et de la beauté sont nombreux...

    A découvrir sur :

    http://topmetier.hauts-de-seine.net/component/k2/itemlist/category/16-mode-et-beaute

     

    Graphiste de mode

     

    Le ou la graphiste de mode dessine les modèles qui composeront les collections des prochaines saisons. Tout son art consiste à marier judicieusement les formes, les teintes, les étoffes, et à innover, notamment en utilisant des matières originales, bref, à imprimer sa griffe. Le salaire d'un/une graphiste de mode varie en fonction de sa notoriété, de l'entreprise qui l'emploie et de son ancienneté. La rémunération mensuelle brute d'un débutant avoisine les 1800 ? en moyenne. Celle d'un/une graphiste de mode confirmé(e) peut atteindre 3200 euros.

     

    Informations supplémentaires

     

    • Missions:

      Solitaire dans la phase de création pure, le/la graphiste de mode travaille ensuite en équipe. Il forme un tandem avec le modéliste qui réalise le prototype (modèle) du vêtement, avec les coloristes, les informaticiens, les petites mains de la couture et les spécialistes du marketing. Ils sont ses interlocuteurs au quotidien. - Esquisser et proposer plusieurs dizaines de dessins, - Choisir les matières appropriées dans une tissuthèque, grande salle réunissant des milliers d'échantillons : cotons, mailles, velours, imprimés écossais, fleuris, léopard, ... Une fois le projet approuvé par le client, exécuter le modèle sur ordinateur, puis le concrétiser, dans un patron. - Tenir compte du prix de revient final, et assurer le suivi technique du produit tout au long de la fabrication, au cours de laquelle on peut encore effectuer certaines adaptations (ajouter une fronce au vêtement, le raccourcir...). - Concevoir des modèles qui seront fabriqués en série. Pour une collection complète, il sera appelé styliste concepteur. 

    • En savoir plus sur ...

    http://topmetier.hauts-de-seine.net/component/k2/item/472-graphiste-de-mode

     

     

  • Les différentes formes galéniques : les solutions

     

     

    Les différentes formes galéniques :

    La forme galénique d'un produit cosmétique est l'aspect physique final sous lequel il apparaît. On trouve sur le marché des solutions, des dispersions, despoudres, des baumes et  despatchs.

     

    Les solutions :

    Une solution est obtenue par dissolution d'une ou de plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses appelées soluté dans un liquide appelé solvant. On trouve deux familles : les solutions vraies et les solutions colloïdales.

    La famille de solution vraie ne comporte qu'une seule phase et on trouve différentes solutions comme les :

    Solutions aqueuses comme la lotion démaquillante

    Solutions huileuse comme l'huile bronzante

    Solutions alcoolique comme le parfum

    Solutions hydroalcoolique comme la lotion après rasage

     

    L'autre famille de solution, les solutions colloïdales sont obtenues par dispersions de  molécules de grosse taille dans un solvant. Ce sont des pseudo-solutions car elles ne sont pas totalement transparentes  à la lumière et sont plus ou moins visqueuse.

     

    à suivre dans fiches cosmétologie : les dispersions

     

     

    Catégories : Cosmétologie
  • Les formes galéniques...

    Une solution :

    Une solution est le résultat homogène de deux ou de plusieurs espèces de molécules. Une solution est obtenue par dissolution

    Il y a une seule phase la solution sera transparent comme une lotion, le parfum...

    On parle de soluté et de solvant : le soluté se dissout dans le solvant . Exemple l'eau sucrée, l'eau est le solvant , le sucre le soluté.

    Ne pas confondre les solutions et les dispersions.

    Les solutions :

    une phase car il y a dissolution et l'aspect est transparent.

    Deux types de solutions. Solutions vraies (ioniques ou non ioniques) comme lotion, et eau de toilette et solutions colloïdales qui sont gélifiées comme gel capillaire, shampooing transparent, gel douche transparent...

    Les dispersions :

    Deux phases non miscibles

    4 types : émulsion, suspension, aérosol, mousse

    Petites questions...

    L'eau salée est elle une solution ionique ou pas ? Oui car elle conduit le courant électrique.

    Le dissolvant, le parfum, une lotion sont des solutions vraies ou colloïdales ? solutions vraies.

    à suivre...

     

    Catégories : Cosmétologie
  • Organisez un mini institut chez soi...

    Comment s'entraîner pour la pratique ? tout simplement en créant un coin beauté chez soi.

    Manque de place ? optez pour la table pliante pour les soins, épilations... un petit bureau fera office de table à manucure, une petite table avec miroir au dessus pour le maquillage.

     

    CAP esthétique 2014, coin beauté

     

     

     

    CAP esthétique 2014? COIN BEAUTE

  • Planning prévisionnel d'acquis cosmétologie.

    Octobre 2013

    Réglementation française : Loi du 1ier juillet 1998, décrets et arrêtés d'applications et tout autres textes en vigueur

    On vous demande de :

    - Préciser l'objectif de cette réglementation

    Réponse :

    L'objectif pour la législation française est de renforcer la surveillance et l'évaluation des produits de santé.

    Pour info :Celui de la législation européenne est d'assurer la sécurité des consommateurs et de faciliter les échanges entre les pays., on vous le demandera plus loin dans le référentiel.

    Produit cosmétique et catégories...

    On vous demande de :

    - Définir un produit cosmétique et un produit d'hygiène corporelle.

    - Préciser la différence entre médicament et produit cosmétique.

    - Citer quelques exemples de produits cosmétiques figurant dans la liste.

    Réponse :

    Un produit cosmétique est une substance ou une préparation destinée à être mise en contact superficiellement avec les différentes parties du corps humain (cheveux, poils, peau, ongles, lèvres, dents...) en vue exclusivement de nettoyer, embellir, parfumer, maintenir en bon état, ou encore de corriger l'odeur corporelle.

    Le produit d'hygiène corporelle fait partie des produits cosmétiques, contrairement à un médicament qui, lui est destiné à soigner et est délivré sur ordonnance par un médecin.

    exemples de produits cosmétiques : dentifrice, déodorant, rouge à lèvre...

     

    a suivre ...

    Disposition concernant les établissements cosmétiques...

    on vous demande de :

    - Préciser l'obligation de déclarer l'ouverture et l'exploitation d'un ...

     


    ANSM  (agence national de sécurité du médicament) a remplacé depuis mai 2012 l'AFSSAPS

    Catégories : Cosmétologie
  • Comprendre "LA MATIERE VIVANTE"

    Je sais je me répète mais surtout lorsque vous apprenez prenez votre temps, n'essayez pas d'aller vite... Le calme est votre meilleur ami.

    un site très explicite (simple)

    http://labo.svtu.free.fr/aristote_page_mat_chim.htm

    ET UN PEU DE S.V.T. de la 6ième à BAC

    http://www.vivelessvt.com/lycee/la-nature-du-vivant/

    SURTOUT UN CLIC  et  VISUALISEz UN PETIT FILM TRÈS EXPLICITE SUR LA CELLULE, respiration cellulaire et autres ...

    de plus vous trouverez  quiz ...

    http://www.brainpop.fr/sciencesdelavie/biologiecellulaire/cellules/

    http://www.brainpop.fr/sciencesdelavie/biologiecellulaire/respirationcellulaire/



    cellule, matière vivante, respiration cellulaire, chimie, BrainPOP.fr, apprendre

    Prochaine note : planning cosméto... belle journée et bon courage.

  • Inscription C.A.P. session 2014

    L'inscription à la session 2014 se fait en général entre octobre et novembre 2013. Vous vous renseignez auprès de votre académie.

    Vous ne passerez que les épreuves professionnelles si vous possédez déjà un CAP ou diplôme supérieur.

    Vous devrez avoir 10/20 aux dites épreuves pour réussir votre examen, soit 150 points sur 300

    CAP esthétique 2014, inscription

  • Cours cosmétolologie... en septembre

    Bonjour à toutes ... prêtes à apprendre, à réviser, à découvrir, à partager ? Allez sur ce forum .... j'ai lu leurs discussions ... entraide assurée.... Belle journée à toutes....

    http://forum.manucure.info/index.php?threads/cap-esth%C3%A9tique-2014-candidat-libre.358064/

     

    ATTENTION au soleil ... Et pour le plaisir une petite vidéo....

    Comment vous maquillez vous lorsqu'il fait chaud ? suivez les conseils d'Hélène


  • Comment apprendre ?....

    Mémoire : les trucs pour apprendre plus vite

    http://www.letudiant.fr/bac/methodo/memoire--les-trucs-pour-apprendre-plus-vite.html 

    1. Apprendre par cœur, répéter

    Utile pour : progresser dans une matière scientifique ou littéraire.
    Eh non, apprendre par cœur n'est pas bête, c'est même tout le contraire ! La répétition est le mécanisme élémentaire de la mémoire. Elle aboutit à des connexions stables entre neurones (par les points de jonction appelés synapses) et à une communication facilitée (par les neurotransmetteurs). En général, il faut des dizaines, parfois même des centaines de répétitions pour apprendre quelque chose, notamment pour les apprentissages sensori-moteurs (vélo, dactylographie, conduite automobile...).


    2. Apprendre en plusieurs fois

    Utile pour : consolider n'importe quel apprentissage (exercice, cours...).
    L'un des phénomènes découverts dès le début des recherches est « l'apprentissage distribué». En clair, instaurer des périodes de repos au cours de l'apprentissage donne de meilleurs résultats que l'apprentissage d'une seule traite. Le cerveau a besoin de temps et de sommeil, en particulier pour consolider l'apprentissage (notamment pour la construction de prolongements cellulaires). Les étudiants qui bachotent ont donc tout faux ! Il faut apprendre progressivement et régulièrement, en se ménageant des périodes de repos (apprentissage distribué) et en privilégiant le sommeil.


    3. Lire : une méthode qui n'en a pas l'air

    Utile pour : augmenter son vocabulaire.
    Le stock de mots à acquérir au cours de l'évolution scolaire est énorme. D'après des chercheurs américains, les mots ne sont pas assimilés par instruction directe (dictionnaire, lexique, cours...), mais tout simplement par la lecture. Un lecteur moyen lit environ un million de mots par an. C'est donc par inférence d'après le contexte de lecture que les mots seraient principalement acquis. C'est la méthode la plus rapide et la plus économique d'acquisition du vocabulaire.

    4. Faire un résumé

    Utile pour : retenir un cours complexe en philo ou en histoire.
    Les professeurs qui demandaient aux élèves d'apprendre un résumé par cœur avaient raison. Ce dernier fonctionne comme plan de récupération, avec la fonction d'organiser les mots clés importants. C'est pourquoi les fiches sont si utiles pour réviser.

    5. Structurer un texte

    Utile pour : se souvenir d'un cours tout simplement.
    De nombreuses recherches ont montré que tout apprentissage, même par cœur, consiste à faire des groupes d'information solides. C'est ce que l'on appelle l'organisation. La pratique qui consiste à bien structurer les cours, par chapitres, paragraphes et sous-paragraphes, est donc très bonne ; faire des fiches aussi. En revanche, souligner avec des couleurs ne fait pas « rentrer les mots dans une mémoire visuelle » mais permet de faire ressortir un concept parmi d'autres mots ou de différencier des thèmes différents.

    6. Inventer une histoire comme plan de rappel

    Utile pour : retenir des noms propres, les différentes parties du plan d'une fiche, etc.
    Une expérience menée en 1969 montre que l'histoire clé peut être une technique très efficace. Il s'agit, pour retenir une liste de mots, d'inventer une histoire qui relie les différents termes de la liste. Dans cette expérience, le groupe qui a utilisé cette méthode a obtenu un taux de mémorisation de 93 % (soit 100 mots retenus), contre 13 % pour le groupe qui n'avait reçu aucune instruction. Voici un exemple (les mots de la liste sont en capitales) : « Un VÉGÉTAL peut être un INSTRUMENT utile pour un collège d'étudiants. Une carotte peut être un CLOU pour votre CLÔTURE ou BASSIN. Mais un MARCHAND de la REINE voudra mesurer cette clôture et donne la carotte à la CHÈVRE. » Le résumé est un cas particulier d'histoire clé reliant les principaux thèmes ou concepts.

    7. Les plans basés sur les mots

    Utile pour : se souvenir de mots complexes en sciences (très utilisé par les étudiants en médecine).
    Une méthode très courante consiste à faire des mots avec les premières lettres ou syllabes d'une liste ou des termes d'un texte. Sur le plan de la mémoire, il s'agit d'un plan de récupération. Mais cette méthode fonctionne uniquement si les mots à retenir sont déjà connus.
    Par exemple :
    • SATURNE sert de mot clé pour se souvenir des trois planètes dans l'ordre de leur éloignement par rapport au soleil : SATurne, URanus, NEptune.
    • La phrase « Me Voici Tout Mouillé, Je Suis Un Nageur Pressé » permet de se remémorer toutes les planètes du système solaire : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton.
    • « Cambronne, s'il eut été dévot, n'eût pas carbonisé son père » permet de faire la liste des périodes géologiques de l'ère primaire : cambrien, silurien, dévonien, carbonifère, permien.
    • « Mais où est donc Ornicar ? » permet de se souvenir des conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
    • « Sur la racine de la bruyère, la corneille boit l'eau de la fontaine Molière », pour se rappeler des grands écrivains du XVIIe siècle : Racine, La Bruyère, Corneille, Boileau, La Fontaine, Molière.

    mais où est donc ma mémoire.jpg

    *Alain Lieury, chercheur en psychologie cognitive à l’université Paris 2, est l’auteur de « Mais où est donc... ma mémoire ? Découvrir et maîtriser les procédés mnémotechniques, mémoire d'éléphant... » (Dunont)