• Fabriquer ses cosmétiques....

    J'ai regardé cette vidéo avec beaucoup d'attention.. je trouve ludique de fabriquer quelques cosmétiques chez soi... par contre attention à l'hygiène.... attachez vous les cheveux, mettez des gants....

    Dans la vidéo, la préparation est en toute petite quantité, donc pas de soucis... enfin je crois... l'appareil est sympa... Une autre façon d'apprendre..

    Une autre vidéo , une personne très connu pour son travail.... "le blog de julien" j'adore...



  • Les tissus....

    Un site super... simple...  bonnes révisions... on ne lâche pas!!!! malgré les difficultés du quotidien..

    . http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-ifsi-biologie-fondamentale-les-tissus.html

     

    Chaque cellule du corps humain à l'exception des cellules reproductrices renferme la même information génétique.

    Mais, il existe un processus de différenciation cellulaire, car on trouve des cellules nerveuses, des cellules musculaires.

    Un tissu est un ensemble de cellules pas forcément identiques Mais, de même origine, regroupée en ensemble fonctionnel, c'est-à-dire concourant à une même fonction.

    On distingue 4 types de tissus :

    • les tissus épithéliaux ;
    • les tissus conjonctifs et de soutien ;
    • les tissus musculaires ;
    • les tissus nerveux.

    Les différentes formes de tissus

    N°46- Les différents tissus

    13. Les tissus épithéliaux ou épithélium

    Les épithéliums reposent toujours sur un tissu conjonctif par l'intermédiaire d'une membrane basale assurant ainsi la cohésion.

    Ils reçoivent les nutriments du tissu conjonctif sous-jacent par diffusion au travers de la membrane basale.

    Il en existe de 2 types.

    13.1. Les épithéliums de revêtement ou épithélium de surface

    Ils recouvrent les surfaces intérieures ou extérieures du corps où les cellules sont placées de manière jointive les unes contre les autres séparées par un fin espace appelé espace intercellulaire.

    Ils protègent les tissus sous-jacents

    Exemples : la peau (protection contre les pertes hydriques et les agressions de l'environnement), à l'intérieur du corps tissus épithéliaux recouvrant la vessie, le tractus digestif...

    Ils sont classés selon :

    • La forme des cellules :
      • épithélium pavimenteux : cellules en forme de pavage ;
      • épithélium cubiques : cellules aussi hautes que larges ;
      • épithélium cylindriques ou prismatiques : cellules allongées.
    • Le nombre de couches cellulaires
      • épithélium simple : une seule couche de cellules ;
      • épithélium stratifié : plusieurs couches de cellules superposées.

    Les cellules sont toutes en contact avec la membrane basale par leur pôle inférieur, ou pôle basal.

    Le pôle supérieur est appelé le pôle apexien ou pôle apical.

    Les épithéliums de revêtement

    N°47- Les épithéliums de revêtement

    13.2. Les épithéliums glandulaires

    Les cellules des épithéliums glandulaires sont groupées en glandes, elles élaborent des substances et les rejettent hors d'elles (glandes sudoripares).

    Les épithéliums glandulaires sont classés selon :

    • Leur forme :
      • glande tubuleuse : en forme de tube droit, contourné ou pelotonné ;
      • glande acineuse : en forme de grain de raisin ;
      • glande trabéculaire : formée de travées ;
      • glande réticulée : aspect d'un réseau ;
      • glande vésiculaire : formée par un ensemble de vésicules ;
      • glande alvéolaire : en forme de sac type alvéole ;
    • Leur mode de sécrétion :
      • glande exocrine avec un ou plusieurs canaux excréteurs dans lequel elle déverse ses produits de sécrétion ;
      • glande endocrine : glande dépourvue de canal qui évacue don produit de sécrétion, l'hormone directement dans le flux sanguin ;
      • glande mixte à la fois endocrine et exocrine.

    les épithéliums glandulaires

    N°48- Les épithéliums glandulaires

    13.3. D'autres types d'épithéliums

    Ils ont tous un rôle de recouvrement et de protection.

    13.3.1. L'endothélium

    Épithélium simple composé d'une couche cellulaire fine tapissant la paroi interne des cavités du cœur et des vaisseaux sanguins.

    13.3.2. La muqueuse

    La muqueuse est une membrane de revêtement d'organes en relation avec le milieu extérieur.

    C'est un épithélium recouvert de mucus secrété par les glandes muqueuses qu'il contient.

    Exemple : muqueuse du tube digestif.

    13.3.3. La séreuse

    La séreuse est une membrane qui recouvre les viscères et tapisse les cavités qui les logent.

    Exemples : la plèvre, le péricarde, le péritoine...

    14. Le tissu conjonctif et de soutien

    C'est un tissu de remplissage et d'emballage qui vient s'intercaler entre les organes, il sert à combler les vides.

    Les cellules ne sont pas jointives Mais, baignent dans une substance ayant la consistance d'un gel très hydraté, appelé substance fondamentale.

    Elle est située autour des cellules du tissu conjonctif.

    Elle est formée d'eau, de sels minéraux, de protéines et de molécules complexes.

    Elle a un rôle de lubrifiant du tissu conjonctif, absorbe les chocs et facilite la diffusion de nombreux éléments à travers ce tissu.

    Il est constitué

    • D'éléments cellulaires :
      • des fibrocytes : cellules en forme d'étoile, unis les unes aux autres par de fins prolongements, elles ne peuvent effectuer de mouvements ;
      • des hystiocytes : cellules mobiles ayant la possibilité de phagocyter de grosses particules et de les digérer ;
      • des adipocytes : accumulent les lipides utilisés en réserve.
    • D'éléments fibreux :
      • des fibres de collagène : ce sont des éléments extensibles Mais, non élastiques, qui donnent au tissu conjonctif sa résistance aux forces mécaniques et sa solidité. (tendons, ligaments) ;
      • des fibres élastiques : leur grande élasticité évite que les vaisseaux n'éclatent lorsque le sang arrive avec une pression élevée (poumons, peau) ;
      • des fibres réticulaires : ce sont des fibres élastiques Mais, dont la résistance est moindre par rapport aux autres fibres élastiques (moelle osseuse rouge, rate, ganglions lymphatiques...).

    Il existe différents types de tissus conjonctifs :

    • le tissu conjonctif lâche : il contient beaucoup de substance fondamentale, des cellules et des fibres en quantité équilibré ;
    • le tissu conjonctif dense : peu de substance fondamentale, peu de cellule Mais, beaucoup de fibres (derme, ligaments...) ;
    • le tissu conjonctif adipeux : abondance d'adipocytes (en excès il y a obésité) Le tissu adipeux blanc occupe les zones sous-cutanées, la cavité abdominale. Il constitue une réserve calorique et d'énergie. C'est un isolateur thermique. Il joue un rôle dans l'équilibre hydrique.

    15. le tissu musculaire

    Les cellules musculaires sont de longues fibres allongées.

    Elles servent pour la locomotion, la contraction du cœur et d'autres fonctions.

    Il existe 3 types de musculature :

    • la musculature lisse : on la retrouve dans les parois du tractus digestif, du tractus urinaire, des vaisseaux sanguins et des follicules pileux. Elle est constituée de longues cellules pouvant se ramifier avec un noyau unique au milieu de chaque cellule. Les contractions se font de manière lente et involontaire et sont déclenchées par des facteurs locaux (ex dilatation de l'intestin) ou par le système nerveux végétatif ;
    • la musculature striée : elle correspond aux muscles squelettiques. On retrouve la langue, les muscles du larynx et la musculature de la gorge, le diaphragme et l'ensemble des muscles des membres. Les contractions des cellules musculaires sont déclenchées par le système nerveux central et sont en grande partie sous le contrôle de la volonté. Le tissu musculaire est rouge du fait de la présence de myoglobine et de la richesse sanguine du tissu qui a besoin d'oxygène pour fonctionner. Les cellules sont grandes et longues et sont appelée fibre musculaire ;
    • la musculature cardiaque : forme particulière de la musculature striée. Les cellules sont reliées par des stries scalariformes formation un réseau en mailles très solide. Elle n'est pas sous contrôle de la volonté.

    Les tissus musculaires

    N°49- Les tissus musculaires

    16. Le tissu nerveux

    Le tissu nerveux est constitué des cellules nerveuses.

    Elles servent à la communication entre les tissus.

    Les cellules nerveuses sont :

    • responsables du transport d'information ;
    • compétentes pour la réception des informations ;
    • responsable de la transformation et du stockage des informations.

    cours biologie fondamentale étudiant infirmier MEDI Formation

    Catégories : Biologie
  • Pour réviser et s'entraîner...

    Merci à G.Perefitte (Docteur en biologie) et à Karinne Belleville - Ellie Debreuve- Nathalie Gential Johannan 'Professeur de Cosmétologie) pour leur livre....

    fiche de révision biologie CAP esthétique 2013,

    Dans ce livre, si vous ne l'avez pas encore, vous trouverez le support essentiel pour la biologie et la cosmétologie...

    et merci aussi  aux auteurs du livre ci-dessous

    technique des appareils, biologie cosmétologie, fiche de révions, CAP esthétique 2013

     M. Hernandez - M.Mmercier - fresnel pour leur livre dans lequel vous retrouvez de la biologie, cosmétologie, dermatologie mais aussi la Technologie des appeils et des instruments ... Dessous la question se trouve la réponse...

  • Les métiers de l'artisanat...

    Cet article est vraiment intéressant, je vais régulièrement depuis quelque temps sur ce site... je vous mets le lien ... certaines (ns) d'entre vous le connaissent sans doute déjà... Je voudrais ajouter que les métiers artisanaux sont sans aujourd'hui un remède à la crise...  si vous êtes passionnés par ces métiers, lancez vous...

    Je regrette que de nos jours de grandes marques confient le savoir faire français aux entreprises chinoises ou autres... et utilisent des matériaux moins nobles...  pourtant vendent leurs sacs en matières synthétiques au prix d'un beau cuir, prétextant le coût de leurs créations....

    Il ne faut pas oublier  que la plus grande entreprise est l'artisanat....

    Les metiers de la beauté et de la mode doivent évoluer ces prochaines années.... Soyez créatives (fs)

    http://www.studyrama.com/

    Les métiers : Mode - Luxe

    Capitale mondiale de la mode et du luxe, la France offre de nombreuses opportunités d’emplois, que ce soit dans la création, la conception, la commercialisation ou l’innovation. Une bonne nouvelle pour tous les passionnés ! Le recrutement se fait à tous les niveaux de formation mais exige motivation et professionnalisme.

    Imaginer les vêtements ou les chaussures du futur, vendre les tendances de la prochaine saison, acheter le meilleur cuir pour les sacs ou les plus belles pierres précieuses, défiler sur un podium pour un créateur : les métiers de la mode et du luxe offrent une variété de débouchés. En recherche de talents et de profils qualifiés, les milliers d’entreprises du secteur, du grand groupe comme LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessz) ou PPR (Pinault Printemps Redoute) aux plus petits ateliers, recrutent les métiers de la création, la conception, la commercialisation, la logistique ou encore l’innovation.

    Les opportunités de l’industrie du luxe

    Avec un marché mondial de 170 milliards d’euros dominé par les entreprises françaises, le luxe est un joyau pour l’économie hexagonale et pour l’emploi. On dénombre 100 000 personnes (+10% entre 2006 et 2011) travaillant pour ce secteur qui inclue l’habillement, la maroquinerie, les bijoux ou les cosmétiques, mais aussi les arts de la table, l’ameublement, l’hôtellerie, la restauration, les voyages, les spiritueux... C’est dire l’ampleur des opportunités pour les jeunes diplômés, d’autant que le marché ne cesse de grandir en Asie et en Russie et que les emplois dans la conception qui requièrent des compétences pointues et une proximité avec la création, ne risque pas d’être délocalisés. A titre d’exemple, la maison Hermès a procédé à 400 recrutements en 2012.

    Le commerce et la R&D : les débouchés de la mode

    La mode et le prêt-à-porter emploient aujourd’hui près de 190 000 personnes dont l’essentiel se trouve dans les métiers commerciaux, logistiques et supports, la production ayant souvent été délocalisée. La forte concurrence internationale oblige cette industrie à se trouver de nouveaux débouchés au travers de l’innovation. Les entreprises sont donc à la recherche de profils créatifs ou d’ingénieurs qui puissent travailler en recherche et développement. Par ailleurs, le boom de la vente sur internet profite à l’embauche de commerciaux, de spécialistes du marketing et de communicants maîtrisant les outils stratégiques du e-commerce.

    Liste des métiers de la mode et du luxe

    - Créer : créateur ou designer textile, ingénieur textile, maître tailleur, modiste-chapelier, styliste, créateur de parfum, technicien supérieur en cosmétique.

    - Fabriquer : brodeuse, costumier, contrôleur qualité, coupeur, couturière, dentellière, modéliste, patronnier gradeur, piqueur, plisseur, plumassière et fleuriste, retoucheur, sellier-maroquinier, orfèvre, bijoutier-joailler.

    - Vendre : acheteur, chef de produit, métiers autour de la production, responsable commerciale, visuel merchandiseur, vendeur en prêt-à-porter, métiers de la vente, du marketing et de la communication.

    - Montrer : journaliste de mode, mannequin, photographe de mode.

    Vous pouvez aussi consulter les rubriques consacrées aux métiers de l’art et la création, de l’artisanat, de la vente et du marketing.